Saint-Valentin au portugal "dia dos namorados"

Saint-Valentin "dia dos namorados"

Les sources avérées des origines de la saint Valentin remontent à la fin du moyen-âge.

C'est au XIV ème siècle que l'on prit l'habitude de former un couple au hasard en Angleterre. La coutume du "Valentinage" est née dans l'aristocratie anglaise à la fin du Moyen-Âge. Une jeune fille était associée à un jeune homme et durant la journée ils avaient des obligations l'un envers l'autre. Le valentin et sa valentine devaient s'offrir en secret des petits cadeaux et se faire des galanteries.

Le "valentinage" s'est enrichi de l'envoi de poèmes. 

Cette coutume d'échange d'amitié se transforma peu à peu en fête des amoureux. Dans les pays anglo-saxons les amis échangent aussi des mots d'amitié pour la Saint Valentin.

Depuis le XVIII e siècle la coutume de l'envoi des "valentines" s'est généralisée en Grande-Bretagne puis en Amérique du Nord où elle prend le nom de "Valentine's day".

Au Portugal, il existe une coutume similaire qui daterait du XVII ou XVIII, c'est une vieille tradition du nord du Portugal où les jeunes filles brodent des mots d'amour destinés à leur promis sur des "lenços de namorados" (mouchoirs des amoureux). La région du Minho est la plus riche en broderie de ce type. Les lenços de namorados sont aussi appelés "lenços marcados, bordados ou de amor". 

Dans le temps, il était coutûme d'enseigner aux filles, l'art de broder pour qu'à l'adolescence, elles commencent à préparer leur trousseau, "enxoval" (tradition qui consistait à confectionner milles et une choses utiles pour leur vie d'après le mariage (draps, couverts...).

La tradition des "Lenços de namorados" s'est diversifiée dans les villes de Viana do Castelo, Vila verde, Telões, Guimarães et Aboim da Nòbrega, qui ont chacunes leurs façons de broder.
Ceux de Aboim da Nòbrega se distinguent par leurs points de croix rouges, très travaillés, rigoureux et sophistiqués. Les autres, plus récents, se démarquent par l'explosion de couleurs vives brodées au point de croix, "pé-de-flor", "crivo", "cadeio" et "cheio". 
En règle générale, le "mouchoir des amoureux" doit être composé de points de croix, de multiples couleurs chatoyantes, d'un bord richement travaillé et surtout il doit être singulier, différent des autres mouchoirs.

Le “Mouchoir des Amoureux” ou “Mouchoir des désirs”, représente une donnée essentielle de l’art et de la culture populaire portugaise. Cette façon poétique et artistique était utilisée par les jeunes filles en âge de se marier. Il est constitué par un carré de lin ou de coton, que la jeune fille brodait à son gôut, ce mouchoir faisait partie de l'uniforme typique féminin et avait une fonction surtout décorative.

Ce mouchoir servait donc aussi à conquérir un “amoureux”. La jeune fille, bonne à marier, brodait son mouchoir à partir d‘un tissu de lin qu’elle possédait ou bien d’un mouchoir en coton acheté dans une foire appelé “Mouchoirs de l’armée”. Une fois brodé, le mouchoir était donné au “fiancé”, la liaison amoureuse commençait alors. 

Une petite variante : Le mouchoir de fiançailles, dans la tradition portugaise est une promesse du mariage à venir.

Le mouchoir de fiancés traduit les sentiments de celle qui le fait et est offert par la jeune fille à l’élu de son cœur. Il n’est remis que quand les fiançailles sont bien consolidées et l’amour est certain. Par ce geste les promesses sont faites et ce serait sacrilège et trahison de ne pas les tenir.

Son acceptation par le garçon signifie qu’il accepte le compromis et le montre publiquement en portant le mouchoir enroulé autour du cou, noué devant; dans la poche de sa veste du dimanche ou porté sur le bord de son chapeau.

Conclusion : Si vous souhaitez déclarer votre flamme, offrez ce mouchoir brodé de vos mots d'amour !

Il mêle déclaration secrète et déclaration publique. Il joue sur le montré-caché où se complait le discours amoureux. Le mouchoir doit être beau, fait de belles matières, décoré de dentelles ou de riches broderies, remplies de poèmes, de cœurs, d’oiseaux, de fleurs, de bateaux, de guitares...

PS : Comment dire je t'aime en Portugais : "Amo-te"

Idée cadeau romantique : Une boutique artisanale portugaise dédiée à l'amour !

http://namorarportugal.pt/pt/loja

"L'amour est un échantillon mortel de l'immortalité."

(Fernando Pessoa, En bref, trad. Françoise Laye , p.34, Christian Bourgois, 2004)
chêne lège portugal

Le chêne-liège

Majestueux, il se tortille vers le ciel ! Vivre parmi les chênes-liège est un grand privilège. Leurs présences vous apportent un sentiment de force paisible. 

Le chêne-liège aime vivre dans les sols sablonneux. Quercus suber est son nom latin. Son écorce épaisse aux allures crevassée peut atteindre 25 cm d’épaisseur. Son écorce l’isole et le protège des incendies. Ses feuilles sont petites et les glands sont longs. Une forêt de chênes-liège s’appelle une suberaie ( Sobreiral en Portugais )

général Humberto Delgado

L'aéroport de Lisbonne porte le nom d'Humberto Delgado, héros de la démocratie au Portugal

Humberto Delgado est né en 1906 au Portugal. C'est un militaire qui sera promu le plus jeune général de l'Armée de l'Air à seulement 47 ans, sans doute pour ses positions contre le communiste qui sont identiques au régime de Salazar. Mais il basculera très vite dans l'opposition à Salazar pour défendre la démocratie.

La Révolution des oeillets - 25 avril 1974

« Grândola, vila morena,
Terra da Fraternidade,
O povo é quem mais ordena
Dentro de ti, ó cidade...  » (extrait)

« Grândola, ville brune,
Pays de Fraternité,
C'est le peuple qui commande
Ici, oh cité »

Le 25 Avril 1974, au Portugal, la station catholique Rádio Renascença (Radio Renaissance) diffuse cette chanson de José Afonso. C'est le signal de départ de la « Révolution des Oeillets » : aussitôt, de jeunes capitaines se soulèvent contre la dictature instaurée par Salazar, 48 ans plus tôt.

Après quelques mois de turbulences, le pays va pouvoir reprendre sa place parmi les démocraties européennes.

Le châtiment de Lisbonne

Voltaire et le grand séisme de Lisbonne

Le tremblement de terre à Lisbonne, en 1755, fait réagir fortement Voltaire : Le mal existe, tonne Voltaire dans son Poème sur le désastre de Lisbonne, qui utilise ce drame pour mettre à bas le discours théologique sur les catastrophes, éléments visibles du châtiment divin. "Lisbonne, qui n'est plus, eut-elle plus de vices que Londres, que Paris, plongés dans les délices? Lisbonne est abîmée, et l'on danse à Paris..."

Offers and bonuses by SkyBet at BettingY com

Un petit air de France au Portugal parmi ces boutiques, restaurants, bars, entreprises, asso...

  • InterNations
    InterNations
  • Osteopatia - Cabinete do rato
    Osteopatia - Cabinete do rato
  • Atelier São Vicente
    Atelier São Vicente
  • A Velha Gruta
    A Velha Gruta
  • Bonjour Lisbonne
    Bonjour Lisbonne
  • Chez Jules
    Chez Jules
  • A Loja
    A Loja
  • O Prazer do Cão
    O Prazer do Cão
  • Claras em Castelo
    Claras em Castelo
  • Nouvelle Librairie Française
    Nouvelle Librairie Française
  • Les framboètes
    Les framboètes
  • ECOLE A LA MAISON
    ECOLE A LA MAISON
  • ECOLE A LA MAISON
    ECOLE A LA MAISON
  • Aurore catering Lisboa
    Aurore catering Lisboa
  • Kuta Bar
    Kuta Bar
  • Osteopatia - Cabinete do rato
    Osteopatia - Cabinete do rato
  • IFP
    IFP
  • François Pendino Informatique
    François Pendino Informatique
  • Mezzanine Lounge Bar
    Mezzanine Lounge Bar
  • Atelier São Vicente
    Atelier São Vicente
  • Frédérique Dupuy
    Frédérique Dupuy
  • Le Marais
    Le Marais
  • Lisbonne Facile
    Lisbonne Facile
  • Raffi's Bagels
    Raffi's Bagels