Paulo Branco

Les chiffres du cinéma à Lisbonne

Par Marie-Line Darcy (Lisbonne) écrit pour MyEurope.info

Portugal (6,50 €): les films d'auteur en déclin

Trop cher le cinéma? Les Portugais semblent le penser : le nombre de spectateurs recule depuis 2005. En 2011, les salles avaient ainsi perdu la bagatelle de 800.000 spectateurs.

Une place coûte environ 6,50€, mais les prix sont fluctuants. Il est plus économique d’aller dans une salle de centre commercial de la proche banlieue de Lisbonne que dans les salles du même exploitant au cœur de la capitale.

Pour remonter la pente, les distributeurs multiplient les réductions. Ils ont créé des "jours du spectateur" à tarif réduit, en plus du lundi moins cher (souvent 2€ de moins la place), une mesure adoptée dans la foulée de la France, pionnière en la matière. Autre astuce, l’attribution par les entreprises de "cartes cinéma", émises par des banques, des centres commerciaux ou par les propres distributeurs, et qui font baisser le prix de la place d’un euro.

La crise redessine le réseau, qui, paradoxalement, se densifie: le nombre de salles pour 100.000 habitants est passé de 4,1 en 2000 à 5,2 en 2012 (dans le même temps le nombre de spectateurs moyen par séance a été divisé par deux). Ce sont sont les distributeurs indépendants portugais qui mettent la clef la porte... Comme Castello-Lopes, qui a fermé 70 salles, dont la plupart ont rouvert une fois rachetées par un groupe brésilien. Des salles emblématiques ont également fermé, comme celles du King, de Paulo Branco, producteur et distributeur très connu en France.

Parallèlement, d’autres salles rouvrent sous un label low cost, ne programmant que des blockbusters, en 3D de préférence, à un prix du billet aux alentours de 4€. La fin d'une époque: au King, cinéma de films d'auteur, des ouvreuses vous emmenaient encore à votre place.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Offers and bonuses by SkyBet at BettingY com