700 hommes a la mer

700 hommes à la mer

Jean-Paul Bossuge consacra sa vie au service de la France en qualité de Consul. Il vit aujourd'hui à Lisbonne.

Après une carrière bien remplie, faite de voyages autour du monde et de rencontres qui ponctuent ses 4 horizons, il se consacre à une page de sa vie familiale qui le taraude depuis longtemps : le naufrage du Bourgogne.

Celui-ci, totalement occulté par le naufrage du Titanic, passe quasiment sous silence à l’époque.

Pourtant, pas moins de 700 hommes se retrouvent à la mer… Après des années d’enquêtes et de recherches, Jean-Paul nous retrace cette tragédie dans un remarquable ouvrage édité aux Editions du Rocher.

"Depuis le 16 juin 1886, le transatlantique la Bourgogne, un des fleurons de la Compagnie Générale Transatlantique, assure la liaison entre le Havre et New York. Ce samedi 2 juillet 1898, le liner entame son vingt-cinquième voyage de retour de l’année, avec plus de sept cents personnes à bord, dont cinq cents passagers.

La traversée s’annonce festive et les passagers, en majorité de nationalité américaine, s’apprêtent à célébrer fastueusement la fête de l’ Independence Day, magnifiée, cette année là, par la victoire des Etats-Unis sur l’Espagne dans l’île de Cuba. Après deux jours de soleil, un brouillard intense se lève au large de la Nouvelle Ecosse, dans la nuit du 4 juillet. Vers cinq heures du matin, la Bourgogne est abordée par le Cromartyshire, un trois mâts anglais. Le bateau n’arrivera jamais au Havre et sombrera en quarante minutes.

En 40 minutes 535 personnes périront dont l’arrière grand-père de l’auteur. Une seule femme survécut et aucun enfant. Pourquoi ?

Trois anciens joueurs de rugby et deux anciens collégiens de Sorèze étaient aussi à bord. À travers ce récit, leur mémoire survit à jamais.

Ce naufrage eût à l’époque un retentissement considérable, tant aux Etats-Unis qu’en France, mais fut complètement éclipsé, quatorze ans plus tard, par celui du Titanic. Et pourtant, les témoignages des survivants furent effroyables. La tragédie de la Bourgogne restera la pire catastrophe de la Compagnie Générale Transatlantique."

Ce roman historique détaille la vie à bord et nous immisce dans les conversations, à la rencontre des voyageurs. La narration est telle que nous nous imaginons dans le Grand Salon, lors du dîner, nous allons dans les chambres, nous visitons la salle des machines et assistons même à une bagarre dans le niveau réservé à la troisième classe.

700 hommes à la mer… La Tragédie de La Bourgogne - Grand Roman - Editions du Rocher
Auteur : Jean-Paul Bossuge - Préface de David FOENKINOS

Acheter en ligne à la FNAC
"700 hommes à la mer" de Jean-Paul Bossuge

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Offers and bonuses by SkyBet at BettingY com