immeubles delabres a lisbonne et porto

Le mauvais état des logements situés au cœur de Lisbonne fait fuir les jeunes !

Depuis les 30 dernières années, 300 000 habitants ont quitté le centre de Lisbonne.

La capitale portugaise mais aussi Porto détiennent le palmarès des villes de l'Union Européenne qui se sont le plus dépeuplées  !

En cause :

le mauvais états des logements, sur 50 000 bâtiments que comptent la capitale, 5000 sont dans un état de dégradation avancée, c'est à dire 1/10. Pour illustrer ce phénomène, l'ordre des architectes en parle avec des mots très forts : "un décor de guerre civile"...

Dans certains quartiers les loyers sont bloqués depuis une centaine d'années, même si il y a peu une réforme de la loi sur les loyers a été votée visant à permettre d'actualiser les loyers des contrats signés avant 1990.

Mais il n'est pas rare de trouver des locataires qui ne payent que 10 euros par mois pour un appartement de 100 m2. Évidemment, dans ces conditions, les propriétaires sont incapables d'entretenir quoi que ce soit dans leurs bâtiments qui deviennent insalubres. Ils n'ont pas le droit de déloger leurs locataires pour vendre ou pour rénover !

Ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres :

  • Les personnes âgées, qui vivent avec une retraite dérisoire (de 100 à 400 euros maximum), peuvent rester vivre dans leurs quartiers jusqu'à la fin de leur jour.
  • Les touristes découvrent un Lisbonne très pittoresque où chaque quartier fonctionne comme un petit village avec ses personnes âgées, ses petits commerçants... Un retour dans le temps qui fait du bien !

Les jeunes vivent dans les quartiers périphériques pour plusieurs raisons :

  • Pénurie de logements locatifs en centre ville, la location (à l'année) est peu développée au Portugal pour preuve : 73 % des portugais sont propriétaires (contre par exemple 58 % en France).
  • L'offre locative en centre ville de Lisbonne ne correspond pas à leurs critères : on trouve soit des logements insalubres à petit prix, soit des logements rénovés aux loyers prohibitifs (un portugais gagne en moyenne 700 euros/mois).
  • L'investissement publique pour créer des logements aux loyers abordables s'est réalisé dans la banlieue de Lisbonne.
  • Les jeunes ayant un niveau de vie plus élevé préfèrent investir dans des logements neufs aux bords du Tage, l'architecture moderne est beaucoup plus appréciée que le charme de l'ancien ! Les villes modernes périphériques ont plus la "cote" que certains quartiers historiques de Lisbonne qui conservent leurs mauvaises réputations.

Est-ce que Lisbonne peut rajeunir ?

lisbonne-renovee

La mairie de Lisbonne et le gouvernement multiplient les actions pour attirer ceux qui ont les moyens d'acheter et rénover le vieux Lisbonne :

  • En installant ses bureaux administratifs dans le quartier typique de la "mouraria", la mairie fait un geste symbolique fort pour attirer les jeunes et les commerçants dans ce quartier. (Pour info Gabrielle y a installée sa boutique cadeau A loja)
  • Des campagnes sont lancées en France pour attirer les investisseurs qui ont la capacité de rénover les bâtiments anciens. Prochain Salon de l’Immobilier et du Tourisme Portugais à Paris : 

    Du 24 au 26 mai 2013 - Hall 5.1 Parc des Expositions, Porte de Versailles. Voir le site : www.sipp.ccifp.fr

  • Un nouveau régime permet aux non-résidents de bénéficier d’avantages fiscaux. Ainsi le Portugal souhaite attirer les riches retraités français (lire la suite ici)
  • Vues: 16809

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Joomla Extensions